CRÉATION
spectacle
Vendredi 01 février 20h30

Causer d'amour

Yannick Jaulin

achetez vos places ! achetez vos places !

| THÉÂTRE |

 

Ma langue mondiale est un diptyque composé de Ma langue maternelle va mourir et j’ai du mal à vous parler d’amour et Causer d’amour dans lequel Yannick Jaulin évoque sa double langue : le patois, sa langue maternelle, et le français, qu’il a appris à 6 ans.

Ces deux langues coexistent, se frottent souvent et se battent parfois à l’intérieur de son palais. Le patois, dont l’héritage est lourd de moquerie, vient régulièrement chatouiller le français et sa noble mission universaliste.

Causer d’amour (2ème volet)


Depuis ses débuts, Yannick Jaulin tente désespérément de parler d’amour. En tant que fils de paysan, il dit qu’il est né au pays de l’amour vache, et qu’il sera donc question de vétérinaires, de caillebottes, de Barbe-bleue et autres princes de l’amour. Et si Barbe-bleue n’était qu’une langue dominante ?


Amour de la cruauté, des ratés, des hasards lumineux et des mots qui vont avec. Lui se défend en disant que les arbres les plus tordus sont les plus attachants et les plus mémorables.


Sur scène, les mots d’amour de Yannick Jaulin se posent sur le violon de Morgane Houdemont et la contrebasse de Joachim Florent pour en faire un nouveau langage, musical, poétique, incantatoire.


Un voyage prétexte à se faire artisan et amoureux de sa langue.

Distribution

De et par Yannick Jaulin Ecriture et composition Morgane Houdemont Collaboration artistique Philippe Delaigue et Valérie Puech Accompagnement musical Morgane Houdemont et Joachim Florent Lumières Guillaume Suzenet et Fabrice Vétault Son Fabien Girard et Jean‐Bertrand André Régie Laurent Jaulin

Production / Coproduction

Production Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin Coproduction Le Train-Théâtre, Portes-lès-Valence ; Théâtre-Sénart - scène nationale de Lieusaint ; Le Gallia Théâtre - scène conventionnée de Saintes ; Le Strapontin, Pont-Scorff ; Le Radiant-Bellevue, Caluire-et-Cuire Partenariat le Palais Idéal du Facteur Cheval Avec le soutien du CPPC - Théâtre de L’Aire Libre, Saint-Jacques de la Lande et de l’OARA – Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine 

Crédits photos

Florence Houchot