COUP DE CŒUR - CRÉATION - DÉCOUVERTE
spectacle
Lundi 03 février 20h30

Points de non-retour [Quais de Seine]

Alexandra Badea

achetez vos places ! achetez vos places !

THÉÂTRE

Comment la politique s’immisce-t-elle à l’échelle d’une vie ? Dans une grande fresque déployée en trois parties, Alexandra Badea, auteure et metteuse en scène s’interroge sur les récits manquants dans la grande Histoire et leurs incidences.  

Pour ce deuxième volet de la trilogie, Points de non-retour [Quais de Seine], on suit le parcours de Nora, réalisatrice de documentaires pour la radio. Sur les traces de son grand-père qu’elle n’a jamais connu, elle tente de combler les silences de son père sur ses origines. Dans cette quête, elle sera confrontée à la complexité de la guerre d’Algérie.

Quelle est la responsabilité de l’Histoire dans les déchirements de cette famille aux origines mixtes, comme il en existe tant ?

Alexandra Badea donne la parole à ceux que l’on n’entend pas, dans une traversée intime de l’histoire contemporaine.

 

Points de non-retour [Quais de Seine] d’Alexandra Badea est publié par L’Arche éditeur, agent théâtral du texte représenté.

 

Distribution

Texte et mise en scène Alexandra Badea Avec Amine Adjina, Alexandra Badea, Madalina Constantin, Kader Lassina Touré, Sophie Verbeeck Scénographie, costumes Velica Panduru Lumières Sébastien Lemarchand assisté de Marco Benigno Son Rémi Billardon Assistanat à la mise en scène Amélie Vignals Stagiaire mise en scène Mélanie Nonnotte Régie générale Mickaël Varaniac-Quard

Production / Coproduction

Production Hédéra Hélix, Anahi Coproduction La Colline - Théâtre national ; Festival d’Avignon ; La Comédie de Béthune – CDN ; Scènes du Jura - Scène nationale ; Théâtre du Beauvaisis - Scène nationale de Beauvais ; Scène nationale d’Aubusson Soutiens DRAC Hauts-de-France ; Région Hauts-de-France. L’Arche est éditeur et agent théâtral des textes d’Alexandra Badea.

Alexandra Badea est artiste-compagnon à la Comédie de Béthune et artiste associée au Théâtre du Beauvaisis, Scène nationale.

Crédits photos

Simon Gosselin